jeudi 23 janvier 2014

9 - Ariège

09-ariege

 

 

9 - Ariège



Le département de l'Ariège compte aujourd'hui 332 communes.

 

 

__________________________

 

Argein

 

Argein (1)
Argein (Ariège), monument aux morts

 

 

__________________________

 

Arignac

 

Arignac (1)
Arignac (Ariège), monument aux morts

 

Arignac (2)
Arignac (Ariège), à gauche le monument aux morts

 

Le monument aux morts d'Arignac (Ariège) a été inauguré le dimanche 18 novembre 1923.

 

- informations complémentaires

 

__________________________

 

Artigat

 

Artigat (1)
Artigat (Ariège), monument aux morts

 

 

__________________________

 

Augirein

 

Augirein (1)
Augirein (Ariège), monument aux morts

 

 

__________________________

 

Aulus-les-Bains

 

Aulus-les-Bains (1)
Aulus-les-Bains (Ariège), motif du monument aux morts
bas-relief réalisé par le sculpteur Georges Vivent

 

Aulus-les-Bains (2)
Aulus-les-Bains (Ariège), monument aux morts

 

Le monument aux morts d'Aulus-les-Bains a été inauguré le dimanche 17 août 1924.

Le bas-relief du monument est l'oeuvre du sculpteur Georges Vivent (1871-1949).

Primitivement installé près du pont, il est déplacé en 2003 sur la place de l'Hôtel de Ville, sans la grille qui l'entourait.

 

Aulus-les-Bains (3)
monument aux morts d'Aulus-les-Bains, aujourd'hui (Google Maps)

 

- informations complémentaires : patrimoines.midipyrenees.fr

- le sculpteur Georges Bernard Vivent est né à Toulouse le 21 janvier 1871. Son père s'appelait Jean Marie Vivent, il était cordonnier et âgé alors de 26 ans ; sa mère s'appelait Marie Justine Bals, épouse Vivent, elle était couturière et âgée de 18 ans. Ils étaient domicilés au n° 2 de la rue Arnaud Vidal. Georges Vivent s'est marié à Toulouse, le 18 avril 1921, avec Marie Pétronille Deguilhem. Il est décédé à Toulouse le 5 mai 1949. (source : archives municipales de Toulouse, état civil).

 

 

__________________________

 

Ax-les-Thermes

 

Ax-les-Thermes (1)
Ax-les-Thermes (Ariège), monument aux morts

 

La croix monumentale en mémoire des morts d'Ax-les-Thermes est inaugurée le 24 septembre 1922, et le monument final le 11 novembre 1923.

- informations complémentaires : patrimoines.midipyrenees.fr, Ax-les-Thermes.

 

 

__________________________

 

La Bastide-sur-l'Hers

 

La Bastide-sur-l'Hers (1)
La Bastide-sur-l'Hers (Ariège), monument aux morts

 

La Bastide-sur-l'Hers (2)
La Bastide-sur-l'Hers (Ariège), monuments aux morts

 

 

__________________________

 

La Bastide-de-Sérou

 

La Bastide-de-Sérou (1)
La Bastide-de-Sérou (Ariège), monuments aux morts

 

Le monument aux morts de La Bastide-de-Sérou a été inauguré le jeudi 11 novembre 1926.

 

- informations complémentaires sur patrimoines.midipyrenees.fr.

 

__________________________

 

Bélesta

 

Bélesta (1
Bélesta (Ariège), monument aux morts

 

Le monument aux morts de Bélesta a été inauguré en novembre 1924.

 

 

__________________________

 

Capoulet-Junac

 

Capoulet-Junac (1)
Capoulet-Junac (Ariège), monument aux morts

 

Le monument aux morts de Capoulet-Junac a été inauguré le 11 novembre 1935, en présence du maréchal Pétain.

La statue qui orne la stèle est l'oeuvre du sculpteur Antoine Bourdelle, décédé en 1929. C'est le Dr Paul Voivenel (24 septembre 1880-9 juin 1975), célèbre neuropsychiatre, ancien combattant, écrivain, maire de Capoulet-Junac depuis quelques mois, qui eut l'idée de demander à la veuve du célèbre sculpteur la permission de placer la statue des Trois Têtes sur le monument aux morts. Madame Bourdelle en fit don à la commune.
C'est aussi le Dr Paul Voivenel qui sollicita le maréchal Pétain, qu'il avait connu durant la guerre à l'état-major du général Joffre, d'assister à l'inauguration du monument aux morts (voir le récit et les photographies de cet épisode sur cette page, 2011). Pétain y prononça le "Discours du paysan".

 

Capoulet-Junac (15)
Capoulet-Junac (Ariège), le maréchal Pétain arrivant en gare de Foix
pour l'inauguration du monument aux morts

Capoulet-Junac (2)
Capoulet-Junac (Ariège), monument aux morts, le maréchal
Pétain déposant une gerbe, le 17 novembre 1935

 

Capoulet-Junac (4)
Capoulet-Junac (Ariège), monument aux morts, inauguration ;
le Dr Voivenel, le maréchal Pétain et le préfet Dupuy, le 17 novembre 1935

 

Capoulet-Junac (6)
Capoulet-Junac (Ariège), monument aux morts, inauguration ;
le Dr Voivenel, le maréchal Pétain et le préfet Dupuy en tête du cortège

 

Capoulet-Junac (13)

 

Capoulet-Junac (14)

 

Capoulet-Junac (8)
Capoulet-Junac (Ariège), monument aux morts, inauguration ;
pendant le salut aux morts

 

Capoulet-Junac (3)
Capoulet-Junac (Ariège), monument aux morts, inauguration

 

Capoulet-Junac (7)
Capoulet-Junac (Ariège), monument aux morts, inauguration ;
discours du maréchal Pétain

Capoulet-Junac (9)
Capoulet-Junac (Ariège), monument aux morts, inauguration ;
discours du maréchal Pétain

 

Capoulet-Junac (10)
Capoulet-Junac (Ariège), monument aux morts, inauguration ;
discours de Joseph Marfaing au nom des anciens combattants

 

Capoulet-Junac (11)
Capoulet-Junac (Ariège), monument aux morts, inauguration ;
discours du Dr Paul Voivenel

 

Capoulet-Junac (12)
Capoulet-Junac (Ariège), monument aux morts, inauguration ;
discours du préfet Paul Dupuy

 

Capoulet-Junac (5)
Capoulet-Junac (Ariège), monument aux morts

 

Capoulet-Junac (16)
Capoulet-Junac (Ariège), le Dr Paul Voivenel devant
le monument aux morts, en 1962

 

__________________________

 

Carla-Bayle

 

Carla-Bayle (1)
Carla-Bayle (Ariège), monument aux morts

 

Le monument aux morts de Carla-Bayle a été inauguré le dimanche 7 mai 1922.

Il a été édifié par l'entrepreneur François Delbert.

 

- notice historique et photographies sur le monument aux morts de Carla-Bayle (Ariège), sur patrimoines.midipyrenees.fr.

 

Carla-Bayle (2)
Carla-Bayle (Ariège), monument aux morts, novembre 2009 (Google Maps)

 

__________________________

 

Escosse

 

Escosse (1)
Escosse (Ariège), monument aux morts

 

Le monument aux morts d'Escosse (Ariège) a été inauguré le dimanche 23 avril 1922.

- informations complémentaires

 

__________________________

 

Foix

 

Foix
Foix (Ariège), monument aux morts

 

Foix (1)
Foix (Ariège), monument aux morts

 

Le monument aux morts de Foix est l'oeuvre de l'architecte fuxéen Émile Sauret et du sculpteur Henri Proszynski (1887-1968), lui-même ancien soldat.

 

- Henri Louis Boleslas Proszynski est né le 19 avril 1887 à Pau. Son père s'appelait Ignace Boleslas Proszynski, était alors âgé de 49 ans et exerçait la profession d'ingénieur en chef des Ponts-et-Chaussées ; sa mère s'appelait Aline Louise Carré, épouse Proszynski.
Le 9 juillet 1918, Henri épousait Marie Poplavko à la mairie du 15e arrondissement de Paris. Il est décédé à Nogent-sur-Marne le 9 décembre 1968. (source : archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, état civil).

 

Foix (3)
Foix (Ariège), manifestation au monument aux morts (date ?)

 

Foix (4)
Foix (Ariège), manifestation au monument aux morts (date ?)

 

__________________________

 

Le Fossat

 

Le Fossat (1)
Le Fossat (Ariège), monument aux morts

 

Le monument aux morts du Fossat a été inauguré le 11 novembre 1927.

 

- informations complémentaires

 

Le Fossat janv 2014
les Anciens Combattants devant le monument aux morts du Fossat,
janvier 2014
(source)

 

__________________________

 

Gourbit

 

Gourbit (1)
Gourbit (Ariège), monument aux morts

 

- projet de monument aux morts à Gourbit (Ariège), plan, coupe et élévation

 

 

__________________________

 

L'Herm

 

L'Herm Ariège (1)
L'Herm (Ariège), monument aux morts (merci à Patrick Roques)

 

Le monument aux morts de L'Herm (Ariège) a été édifié en 1920.

Il est l'oeuvre de Georges Cayla, tailleur de pierre.

 

- informations complémentaires (Patrick Roques), avec liste des noms gravés

 

__________________________

 

Larroque-d'Olmès

 

Larroque-d'Olmes (1)
Larroque-d'Olmès (Ariège), monument aux morts

 

Le monument aux morts de Larroques d'Olmès a été réalisé par le sculpteur Paul Manaut (1882-1959) en 1933.

 

- sur le sculpteur Paul Manaut :

1) L'oeuvre de Paul Manaut l'Ariégeois, mise à l'honneur à Carcassonne

2) Paul Manaut (1882-1959), sculpteur et peintre

3) Manaut (Paul)

 

Larroque-d'Olmes (2)
Larroque-d'Olmès (Ariège), monument aux morts, octobre 2009 (Google Maps)

 

__________________________

 

Lavelanet

 

Lavelanet
Lavelanet (Ariège), monument aux morts

 

Lavelanet (1)
Lavelanet (Ariège), monument aux morts

 

__________________________

 

Lézat-sur-Lèze

 

Lézat (1)
Lézat-sur-Lèze (Ariège), monument aux morts

 

Le monument aux morts du Lézat-sur-Lèze est l'oeuvre du sculpteur Henri Proszynski (sur ce dernier, voir la notice, ci-dessus, du monument de Foix). Il a été réalisé en 1927.

 

__________________________

 

Massat

 

Massat (3)
Massat (Ariège), monument aux morts

 

Massat (1)
Massat (Ariège), monument aux morts

 

Massat (2)
Massat (Ariège), monument aux morts

 

__________________________

 

Mazères-sur-l'Hers

 

Mazères-sur-l'Hers (1)
Mazères-sur-l'Hers (Ariège), monument aux morts

 

Mazères-sur-l'Hers (2)
Mazères-sur-l'Hers (Ariège), monument aux morts

 

Mazères-sur-l'Hers (3)
Mazères-sur-l'Hers (Ariège), monument aux morts, en 1987

 

La statue en pierre du monument de Mazères-sur-l'Hers (Ariège) est l'oeuvre de Gustave Viollet. Elle date de 1927.

 

 

__________________________

 

Mérens

 

Mérens (1)
Mérens (Ariège), monument aux morts

 

Le monument aux morts de Mérens (Ariège) a été inauguré le dimanche 8 octobre 1922.

 

 

__________________________

 

Mirepoix

 

Mirepoix (1)
Mirepoix (Ariège), monument aux morts

 

Mirepoix
Mirepoix (Ariège), monument aux morts

 

Le monument aux morts de Mirepoix (Ariège) a été inauguré le dimanche 21 novembre 1920.

Il est l'oeuvre du sculpteur parisien Évariste Jonchère.


- descriptif photographique du monument aux morts de Mirepoix (Ariège), par Laurent Lopez, académie de Rouen.

 

__________________________

 

Montaut

 

Montaut (1)
Montaut (Ariège), monument aux morts

 

Le monument aux morts de Montaut (Ariège) a été inauguré le lundi 29 septembre 1947.

Il résulte d'une décision du conseil municipal en 1945 constant que "Montaut est une des rares communes qui ne possède pas de Monument aux morts".

 

Montaut (2)
Montaut (Ariège), monument aux morts, juin 2013 (Google Maps)

 

 

__________________________

 

Montferrier

 

Montferrier (4)
Montferrier (Ariège), inauguration du monument aux morts, le 30 octobre 1921

 

Montferrier (1)
Montferrier (Ariège), inauguration du monument aux morts, le 30 octobre 1921

 

Montferrier (5)
Montferrier (Ariège), inauguration du monument aux morts, le 30 octobre 1921

 

Montferrier (2)
Montferrier (Ariège), monument aux morts (hors environnement)

 

Montferrier
Montferrier (Ariège), monument aux morts, 1er novembre 1921

 

Le monument aux morts de Montferrier a été inauguré le dimanche 30 octobre 1921.

Sur le socle, une statue de soldat en fonte fer, le "poilu au repos" ou le "poilu en sentinelle", arborant une Croix de guerre sur le poitrine. Il est l'oeuvre du statuaire toulousain Étienne Camus.

Sur le plaques sont gravés 40 noms.

 

__________________________

 

Norgeat-Miglos

 

Norgeat-Miglos (2)
Norgeat-Miglos (Ariège), plan du monument aux morts (source)

 

Norgeat-Miglos (1)
Norgeat-Miglos (Ariège), monument aux morts, octobre 2009 (Google Maps)

 

Norgeat est l'un des cinq villages formant la commune de Miglos.

Le monument aux morts de Norgeat-Miglos (Ariège) a été édifié en 1921-1922.

 

- le monument aux morts de Norgeat-Miglos (Ariège), par G. L.

 

__________________________

 

Orgibet

 

Orgibet (1)
Orgibet (Ariège), monument aux morts

 

Le monument aux morts d'Orgibet est l'oeuvre d'Étienne Camus qui l'a réalisé en 1922.

 

 

__________________________

 

Pamiers

 

Pamiers
Pamiers (Ariège), monument aux morts

 

Pamiers (1) 
Pamiers (Ariège), monument aux morts

 

Le 19 juillet 1919, le conseil municipal de Pamiers décide d'élever un monument aux morts.

Le monument est l'oeuvre de l'architecte Sauret pour le socle et du sculpteur Henri Proszinky pour la statue (sur Proszynski, voir la notice du monument de Foix). L'entrepreneur local, Latré réalisa la plate-forme sur laquelle s'élève le monument.

345 noms figurent sur le linceul sculpté du monument.

Il a été inauguré le 28 octobre 1923.

 

- lien : ariegenews, 23 novembre 2011

 

__________________________

 

Le Pla

 

Le Pla (1)
Le Pla (Ariège), monument aux morts

 

 

__________________________

 

Le Port

 

Le Port (1)
Le Port (Ariège), monument aux morts

 

 

__________________________

 

Prat

 

Prat (1)
Prat (Ariège), monument aux morts... annoncé mais invisible

 

Prat (2)
Prat (Ariège), monument aux morts

 

Prat (3)
Prat (Ariège), monument aux morts

 

Prat
Prat (Ariège), monument aux morts

 

__________________________

 

Rabat-les Trois-Seigneurs

 

Rabat-les-Trois-Seigneurs (1)
Rabat-les-Trois-Seigneurs (Ariège), monument aux morts

 

 

__________________________

 

Rimont

 

Rimont (1)
Rimont (Ariège), monument aux morts

 

Rimont (12
Rimont (Ariège), monument aux morts

 

 

__________________________

 

Sabarat

 

Sabarat (1)
Sabarat (Ariège), monument aux morts

 

L'entrepreneur du monument aux morts de Sabarat (Ariège) s'appelait Basile Loubès. Il a remis le monument au maire de la commune en août 1925.

 

__________________________

 

Saint-Girons

 

Saint-Girons (1)
Saint-Girons (Ariège), monument aux morts

 

Saint_Girons
Saint-Girons (Ariège), monument aux morts

 

Saint-Girons (2)
Saint-Girons (Ariège), monument aux morts

 

Saint_Girons_av_de_Foix
Saint-Girons, avenue de Foix, monument aux morts

 

Saint-Girons (5)
Saint-Girons (Ariège), monument aux morts

 

Le monument aux morts de Saint-Girons (Ariège) a été inauguré le dimanche 30 novembre 1924.

 

- informations complémentaires

 

__________________________

 

Saint-Paul-de-Jarrat

 

Saint-Paul-de-Jarrat (1)
Saint-Paul-de-Jarrat (Ariège), monument aux morts

 

 

__________________________

 

Saint-Quirc

 

Saint-Quirc (1)
Saint-Quirc (Ariège), monument aux morts

 

__________________________

 

Saint-Ybars

 

Saint-Ybars (1)
Saint-Ybars (Ariège), monument aux morts

 

Le monument aux morts de Saint-Ybars (Ariège) a été inauguré en 1926.

- informations complémentaires sur le monument aux morts de Saint-Ybars (Ariège).

 

__________________________

 

Sainte-Croix-Volvestre

 

Sainte-Croix-Volvestre (1)
Sainte-Croix-Volvestre (Ariège), monument aux morts

 

Sainte-Croix-Volvestre (2)
Sainte-Croix-Volvestre, monument aux morts à côté de la croix

 

Le monument aux morts de Sainte-Croix-Volvestre (Ariège) a été inauguré le

 

__________________________

 

Santarailles

 

Santarailles (1)
Santarailles (Ariège), monument aux morts

 

 

__________________________

 

Saurat

 

Saurat (1)
Saurat (Ariège)

 

Saurat (2)
Saurat (Ariège), monument aux morts

 

Saurat (3)
Saurat (Ariège), monument aux morts

 

 

- informations et photographies complémentaires

 

__________________________

 

Saverdun

 

Le Saverdun (1)
Saverdun (Ariège), monuments aux morts

 

__________________________

 

Savignac

 

Savignac (1)
Savignac (Ariège), monument aux morts

 

Le monument aux morts de Savignac (Ariège) a été inauguré le

 

 

__________________________

 

Seix

 

Seix (1)
Seix (Ariège), monument aux morts

 

Seix (2)
Seix (Ariège), monument aux morts

 

Seix (3)
Seix (Ariège), monument aux morts

 

Seix (4)
Seix (Ariège), monument aux morts

 

 

Le monument aux morts de Seix (Ariège) a été inauguré le

 

__________________________

 

Sentein

 

Sentein (1)
Sentein (Ariège), monument aux morts

 

Sentein
Sentein (Ariège), monument aux morts

 

Le monument aux morts de Sentein (Ariège) a été inauguré le

 

__________________________

 

Siguer

 

Siguer (1)
Siguer (Ariège), monument aux morts, inauguration, 1936

 

Siguer (2)
Siguer (Ariège), monument aux morts, inauguration, 1936

 

Siguer (3)
Siguer (Ariège), monument aux morts, inauguration, discours du maire Pierre Caujolle

 

Siguer (5)
Siguer (Ariège), monument aux morts, inauguration, 1936

 

Siguer (6)
Siguer (Ariège), monument aux morts, inauguration, 1936

 

Le monument aux morts de Siguer (Ariège) a été inauguré le mercredi 11 novembre 1936.

Le maire était Pierre Caujolle.

 

Siguer (4)
Siguer (Ariège), monument aux morts, janvier 2011 (Google Maps)

 

__________________________

 

Tarascon (Ariège)

 

Tarascon Ariège (1)
Tarascon (Ariège), monument aux morts (merci à Patrick Roques)

 

Le monument aux morts de Tarascon (Ariège) a été inauguré le dimanche 9 mai 1966.

Il est l'oeuvre de l'architecte René Milliès et du sculpteur toulousain René Pagès (source : patrimoines.midipyrenees.fr).

 

 

__________________________

 

Varilhès

 

Varilhès (1)
Varilhès (Ariège), monument aux morts

 

Varilhès (2)
Varilhès (Ariège), monument aux morts

 

Le monument aux morts de Varilhès a été inauguré le dimanche 19 novembre 1922.

Il est l'oeuvre de l'architecte Félix Thillet (1886-1956) et du sculpteur Jean Marie Fourès (1870-1926).

Thème de la sculpture principale : "l’ange de la victoire debout, la tête penchée déposant une couronne de laurier sur le casque d’un soldat".

 

- Marius Paul Félix Thillet est né le 27 janvier 1886 à Toulouse. Son père s'appelait Julien Joseph Thillet, il était architecte et alors âgé de 36 ans ; sa mère s'appelait Marie Eugénie Jeanne Eulalie Père, elle était sans profession et âgée de 21 ans ; ils étaient domiciliés au n° 27 de la rue Roquelaine.
En 1906, lors de son recensement, Félix Thillet est architecte.
Il est déclaré exempté militairement en 1907, décision maintenue en décembre 1914, à cause d'une endocardite. Le 3 septembre 1915, il contracte à la mairie de Toulouse, un engagement spécial pour remplir l'emploi d'automobiliste dans l'armée. Puis il connaît plusieurs affectations dans différentes unités : Train, Artillerie, à nouveau Train. Il est nommé brigadier le 15 décembre 1917, puis maréchal-des-logis le 1er avril 1918, et sous-lieutenant à titre temporaire le 5 avril 1918 ; sa nomination de sous-lieutenant est ratifiée le 19 février 1918. Il est renvoyé vers l'intérieur pour maladie le 2 mars 1919, et en congé illimité le 21 mars 1919 pour ses troubles cardiaques.
Le 11 novembre 1911, il s'était marié avec Camille Thérèse Tarbouriech, à Toulouse.

Banine Assadoulaeff Thillet    Nami de Banine couv 1942
Banine Thillet (1905-1992)

Après-guerre, divorcé à une date inconnue, il se marie avec Ummel Banine Assadoulaeff le 12 avril 1935. Félix Thillet divorce de Banine le 12 février 1947.
Cette femme a connu une destinée étonnante. Née en 1905 à Bakou, en Azerbaïdjan, musulmane, elle était la petite-fille de deux millionnaires azéris. Son père avait été ministre de la République d'Azerbaïdjan (1918-1920) puis avait émigré en France. Banine fut la première femme de lettres azérie en France, après son arrivée à Paris en 1924. Banine était son pseudonyme d'auteur. Elle fut en relation avec les écrivains Montherlant, Malraux, Ernst Jünger, Kazantzakis...
C'est à l'époque où elle est l'épouse de Félix Thillet qu'elle publie Nami, roman évoquant son enfance à Bakou. Tout cela dans une période postérieure à l'activité de Félix Thillet comme architecte de monuments aux morts, évidemment. Elle écrit d'autres livres par la suite. Banine meurt à Paris en 1992. (voir la page Facebook Banine/Assadoulaeff et l'article d'Henri de Meeûs, spécialiste de Montherlant).
Félix Thillet se marie - une nouvelle fois - avec Germaine Marie Madeleine Carol, le 13 mars 1954 à Toulouse ; il a alors 68 ans. Il meurt à Mirepoix-sur-Tarn (Haute-Garonne), le 2 mai 1956.

- Jean Marie Fourès est né le 15 janvier 1870 à Toulouse. Son père s'appelait Jean Anne Fourès, il était sculpteur et alors âgé de 33 ans ; sa mère s'appelait Cécile, Augustine, Denis, Marguerite, était ménagère et âgée de 20 ans. Ses parents étaient domiciliés de droit à Paris et se trouvaient momentanément à Toulouse au domicile du grand-père paternel, au n° 54 de la Grande Rue Saint-Michel (édifice aujourd'hui disparu).
Jean Marie Fourès était, comme son père, sculpteur au moment de son recensement par l'armée, en 1890. Il effectue un an de service militaire, de novembre 1891 à novembre 1892.
Le 9 juin 1896, il se marie avec Marie Louise Dabos, née en 1873. Le couple a un enfant, Jean, né le 19 mai 1900 à Toulouse.
Jean Marie est rappelé en à l'armée août 1914, mais ne reste qu'un mois au front, et à nouveau en avril 1915 pour être détaché à l'usine Cabirol de Toulouse. Passé au 23e régiment d'Artillerie en juillet 1917, il est réformé en novembre de la même année pour néphrite et albuminerie.
Il meurt en 1926. Sa succession professionnelle est assurée par son fils Jean. Celui-ci est mort à Toulouse le 8 octobre 1970.

 

__________________________

 

Verniolle

 

Verniolle (1)
Verniolle, dessin présenté à la commission d'esthétique, 1922

 

Verniolle (2)
Verniolle (Ariège), monument aux morts (patrimoines.midipyrenees.fr)

 

Verniolle (3)
Verniolle (Ariège), monument aux morts, au milieu de l'allée centrale, à droite (Google Maps, déc. 2009)

 

Le monument aux morts de Verniolle (Ariège) a été inauguré le dimanche 9 novembre 1924.

 

- informations complémentaires avec noms gravés

 

 

__________________________

 

Vicdessos

 

Vicdessos (1)
Vicdessos (Ariège), monument aux morts

 

Le monument aux morts de Vicdessos (Ariège) a été inauguré le dimanche 9 novembre 1924.

Le maire Jean Bergès et son conseil municipal ont décidé au début de l'année 1922 d'un tel projet probablement réalisé par l'entrepreneur Jean-Marie Cabé. (source : patrimoines.midipyrenees.fr)

 

__________________________

 

informations complémentaires sur l'Ariège

 

- les 24 monuments aux morts de 1914-1918, classés Monuments Historiques depuis le 6 août 2007.

- la statutaire des monuments aux morts de l’Ariège, par Patrick Roques (ariegenews, 2007).

 

- contact : apporter une information au sujet d'un monument

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 07:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]