jeudi 19 septembre 2013

86 - Vienne

86-vienne

 

 

86 - VIENNE



Le département de la Vienne compte aujourd'hui 281 communes.

 

 

__________________________

 

Couhé-Vérac

 

Couhé-Vérac (1)
Couhé-Vérac (Vienne), monument aux morts

 

Le monument aux morts de Couhé-Vérac (Vienne) a été inauguré le

 

__________________________

 

Coulombiers

 

 

 

Le monument aux morts de Couhé-Vérac (Vienne) a été inauguré le 

 

 

Coulombiers (1)
Coulombiers (Vienne), monument aux morts, 8 mai 2014 (source)

 

le monument aux morts de Coulombiers, par la Communauté de communes du Pays Mélusin.

 

 

__________________________

 

Jaunay-Clan

 

062032102850
Jaunay-Clan (Vienne), monument aux morts (cachet : 1924)

 

Le monument aux morts de Jaunay-Clan (Vienne) a été inauguré le

 

- photographie du monument de Jaunay-Clan en 2004 par Jean-Claude Raymond ©



__________________________

 

Loudun

 

Loudun
Loudun (Vienne), monument aux morts

 

 

Loudun_1
Loudun (Vienne), monument aux morts

 

Le monument aux morts de Loudun (Vienne) a été inauguré le

 

- photographie du monument de Loudun en 2005 par Jean-Claude Raymond ©

 

__________________________

 

Montmorillon

 

Montmorillon (1)
Montmorillon (Vienne), monument aux morts

 

Le monument aux morts de Montmorillon (Vienne) a été inauguré le

 

__________________________

 

Neuville-de-Poitou

 

Neuville-de-Poitou (1)
Neuville-de-Poitou (Vienne), monument aux morts

 

Neuville-de-Poitou (2)
Neuville-de-Poitou (Vienne), monument aux morts

 

Neuville-de-Poitou (3)
Neuville-de-Poitou (Vienne), monument aux morts

 

Neuville-de-Poitou (4)
Neuville-de-Poitou (Vienne), monument aux morts

 

Neuville-de-Poitou (5)
Neuville-de-Poitou (Vienne), inauguration du monument
aux morts, réception de Joffre par Hélène Pichault (11 ans)

 

Neuville-de-Poitou (6)
Neuville-de-Poitou (Vienne), inauguration du monument aux morts avec Joffre

 

Neuville-de-Poitou (7)
Neuville-de-Poitou (Vienne), monument aux morts dans l'église

 

Le monument aux morts de Neuville-de-Poitou (Vienne) a été inauguré le dimanche 4 septembre 1921.

Cette cérémonie fut marquée par la présence du maréchal Joffre. La place Notre-Dame, qui accueillait le monument, devint la place Joffre.

Le compliment de réception fut lu par Hélène Pichaud, âgée de onze ans.

Le journal L'Avenir de la Vienne, en date du 5 septembre 1921, donne le récit suivant de la réception de Joffre :

- "À 3 heures le Maréchal et M. le Président Raoul Péret, qu'accompagnent M. le Préfet et M. le général Bulot, descendaient d'automobiles dans la cour de la gare, saluées par de longues ovations.
Un spectacle charmant les attendait. Aux côtés d'une délégation des Mutilés et Réformés, sept délicieuses jeunes filles, portant des drapeaux, symbolisaient la France et ses alliés : Melle Marie Thérèse Brunetaud, la France ; Melle Cécile Trouvé, l'Alsace ; Melle Madeleine Marit, la Lorraine ; Melle Madeleine Ribet, la Belgique ; Melle Simone Chargelègue, l'Angleterre ; Melle Marie Brault, l'Italie ; Melle Jeanne Doucet, les États-Unis.
La fanfare de Neuville, dirigée par son excellent chef, M. Bertholeau, sonna aux champs et joua La Marseillaise.
Deux jeunes filles, Melles [Hélène] Pichot et Françoise Ferri, et le jeune [Roger] Gazeau, récitent des compliments et offrent des fleurs au Maréchal et au Président.
Répondant à Melle Pichot, qui avait rappelé les luttes politiques que M. Péret eut à soutenir, le Président lui dit que ses lèvres ne pouvaient exprimer tout ce que son coeur ressentait en présence de l'accueil réservé au vieux conseiller général de Neuville, mais qu'il se garderait bien de faire de la politique : «Nous glorifions nos morts et nous honorerons le grand vainqueur de la Marne». (Vifs applaudissements)."

Neuville-de-Poitou (Hélène Pichault)Hélène Lucie Pichault (orthographié "Pichot", dans l'article) est née le 16 juillet 1910 à Neuville-de-Poitou dans la Vienne. Elle est décédée dans la commune de Verrue (même département), le 10 décembre 1960, à l'âge de cinquante ans.
Son père, Aristide Daniel Pichault, est né le 3 août 1886 à Thouars (Deux-Sèvres) et est décédé à Neuville-de-Poitou le 7 avril 1979. Il était mécanicien. Il avait épousé Lucie Nouzilleau le 13 novembre 1909 à Le Rochereau (Vienne). Celle-ci était née le 9 août 1883 dans la commune du Rochereau et elle est décédée le 10 juillet 1962, également à Neuville-de-Poitou.
Le père d'Hélène Richault avait effectué son service militaire d'octobre 1907 à septembre 1909 dans une section de Commis et Ouvriers. Pendant la guerre, il fut encore affecté à cette section d'août 1914 à mai 1915. À cette date, il est détaché à l'usine Delage à Courbevoie (Seine), puis au 23e régiment d'Infanterie coloniale, sans affection, le 1er juillet 1917, apparemment jusqu'en mars 1919.

Les jeunes filles, assurant la réception, étaient :
- Marie Thérèse Brunetaud, née le 7 avril 1907.
- Cécile Trouvé, née le 12 mai 1909 (mariée avec Oscar Émile Petit, le 7 avril 1931 à Neuville-de-Poitou ; mariage dissous par divorce le 24 avril 1940 ; décédée le 31 mai 1976 à Neuville-de-Poitou).
- Madeleine Marit, née le 31 octobre 1906 (mariée avec Charles Jean Gaston Maudon, le 27 octobre 1925 ; décédée le 16 février 1970 à Poitiers).
- Madeleine Ribet, née le 15 janvier 1910.
- Simone Chargelaigue [et non : Chargelègue], née le 8 décembre 1905 (mariée avec Désiré Louis Devilliers, le 16 septembre 1922).
- Marie [ou : Marguerite ?] Brault, née le 17 octobre 1905 (décédée le 3 octobre 1989).
- Jeanne Doucet, née le 13 avril 1907 (mariée à Pierre Olivier Dardaine, le 11 août 1944 à Paris, 1er arrondissement ; mariage dissous par divorce le 21 février 1961 ; décédée à Monteplain (Jura), le 1er janvier 1962).
Nous n'avons rien trouvé au sujet de Françoise Ferri.

Neuville-de-Poitou (Roger Gazeau)

Le jeune garçon était Roger Gazeau, né le 1er juin 1910 à Neuville-de-Poitou ; il est décédé à Ligugé (Vienne), le 29 septembre 1984.
Entre-temps, il était devenu Dom Roger Gazeau (Ordre de Saint-Benoît), à l'abbaye Saint-Martin de Ligugé, moine profès en 1935 et prêtre en 1940. Il a notamment été bibliothécaire de cette abbaye et est l'auteur de nombreuses études savantes.


Nous ne savons pas pourquoi ces enfants, en particulier, furent choisis pour cette cérémonie.

 

__________________________

 

Saint-Benoît

 

Saint-Benoît (1)
Saint-Benoît (Vienne), monument aux morts

 

Le monument aux morts de Saint-Benoît (Vienne) a été inauguré le

 

__________________________

 

Saint-Gaudens

 

Saint-Gaudens (1)
Saint-Gaudens (Haute-Vienne), monument aux morts

 

Le monument aux morts de Saint-Gaudens (Vienne) a été inauguré le

 

__________________________

 

Saint-Georges-lès-Baillargeaux

 

Saint-Georges-les-Baillargeaux (1)
Saint-Georges-lès-Baillargeaux (Vienne), monument aux morts

 

Saint-Georges-lès-Baillargeaux (2)
Saint-Georges-lès-Baillargeaux (Vienne), monument aux morts

 

Le monument aux morts de Saint-Georges-lès-Baillargeaux (Vienne) a été inauguré le

 

 

__________________________

 

La Trimouille

 

La_Trimouille__1_
La Trimouille (Vienne), monument aux morts

 

La Trimouille (3)
La Trimouille (Vienne), monument aux morts

 

La Trimouille (2)
La Trimouille (Vienne), monument aux morts

 

Le monument aux morts de La Trimouille (Vienne) a été inauguré en 1921.

 

__________________________

 

liens

 

- photographie du monument du Bouchet (©Jean-Claude Raymond)

- contact : apporter une information au sujet d'un monument

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]